DA YAN QI GONG

QI GONG DE L’OIE SAUVAGE

 

Présenté par Maître ZHOU JING HONG

 

Présentation du Dayan Qi Gong

 

Le Da Yan Qi Gong ou Qi Gong de l’Oie Sauvage a été créé en Chine, en secret, il y a 17 siècles par Maître Dao An, grand Maître bouddhiste et taoïste. Seule une école taoïste pouvait alors l’enseigner.

Après 27 générations de maîtres, en 1980, cette méthode fut présentée par Madame Yang Mei Jun à Pékin. Elle y avait été initiée par son grand-père à l’âge de treize ans. Son fils, Chen Chuan Gang, prit la suite. Ce Qi Gong, très riche, se compose de deux méthodes principales.

Les soixante-quatre mouvements de la première méthode, par exemple, imitent les postures, caractères et mouvements de l’oie sauvage. Ils utilisent la théorie du Yin et du Yang mais aussi celle des méridiens et des points ainsi que la théorie de l’énergie. On y observe le mouvement de descendre puis de monter, ce mouvement vers l’avant et vers l’arrière, à gauche et à droite, mais également vers l’intérieur et vers l’extérieur. L’énergie suit le mouvement : elle monte et descend, elle s’ouvre et se ferme aussi. Le mouvement est aussi suivi de moments de sérénité.

 

A travers le mouvement nous prenons l’énergie du ciel et de la terre. Par la pratique du Dayan Qi Gong, nous prenons la bonne énergie mais nous évacuons aussi l’énergie usée. Grâce au mouvement, nous renforçons ce qui est faible en nous mais nous éloignons aussi ce qui est inutile afin que notre corps s’équilibre. Nous nettoyons nos méridiens pour que la circulation se fasse bien et nous soignons nos maladies pour préserver notre santé.

 

Les postures de cette méthode sont toutes très élégantes, le corps est détendu et naturel. Au début, l’oie se réveille : c’est le matin, il est très tôt. Elle détend ses ailes, les fait trembler et s’envole vers le ciel. Pendant ce trajet, elle prend la lune dans l’eau et la regarde dans le ciel. De temps en temps, elle descend pour regarder l’eau et trouver la nourriture. Puis elle se cherche un nid et s’endort tranquillement. Le mouvement s’effectue en continu, il est fluide, facile à mémoriser mais aussi à pratiquer.

 

Beaucoup d’expériences montrent que cette méthode permet de nettoyer les méridiens très rapidement mais aussi de prendre l’énergie tout aussi rapidement. La méthode manifeste la même efficacité lorsqu’il s’agit de soigner les maladies et de conserver une bonne santé. Le Dayan Qi Gong ne comporte aucun risque.

 

La deuxième méthode du Dayan Qi Gong poursuit les mêmes objectifs mais le champ d’énergie y est plus fort encore et le lien entre le corps et la nature encore plus puissant. Si nous pratiquons ces deux méthodes, tous les points, tous les orifices et tous les organes sont bien harmonisés. Dans les deux méthodes, les mouvements des pieds prennent l’énergie des huit trigrammes afin d’harmoniser notre corps avec la nature.

 

 

Mais il existe aussi d’autres petites méthodes, comme Kunlun Chan Shou Ba Gua : en filant la soie avec les mains, nous ramenons l’énergie pour tous les organes, les pieds marchent sur huit trigrammes, prennent l’énergie Yin et l’énergie Yang et ouvrent les méridiens Du Mai et Ren Mai, faisant ainsi travailler les cinq organes et les six entrailles.

 

Autre petite méthode : Pai Da Jian Shen Gong, une méthode qui soigne par tapotements et permet de faire en sorte que les quatorze méridiens fonctionnent pleinement. Elle ouvre deux points principaux : Bai Hui et Yong Quan et l’énergie pénètre dans les trois Dan Tian et les trois parties du tronc du corps. En haut, le cœur et les poumons, au milieu, la rate, le foie et l’estomac, en bas, les reins et la vessie. Avec le méridien de la ceinture et le Ming Men, nous prenons l’énergie de la nature et jetons l’énergie usée. Les méridiens fonctionnent bien, l’énergie reste dans les trois Dan Tian et de cette manière, les organes et tout le corps fonctionnent très bien.

 

Autre méthode encore Ba Zi Pa Yao Gong qui permet de détendre les lombaires. Cette méthode utilise aussi les huit trigrammes, l’énergie traverse le Dan Tian supérieur et le Dan Tian inférieur et permet de travailler depuis le point Da Zhui jusqu’au coccyx.

Nous avons cité quelques exemples de méthodes mais il en existe bien d’autres encore. Parmi les organes travaillés, le cœur et le rein occupent une place très importante, des méthodes particulières leur sont d’ailleurs consacrées.

 

Nous retiendrons que principalement l’ensemble des méthodes du Dayan Qi Gong vise à prendre la bonne énergie et à se débarrasser de la mauvaise énergie pour équilibrer notre santé.